FACEBOOK TWITTER YOUTUBE




Mode sombre

Les zélites éclairées qui nous gouvernent ayant classé les librairies et la lecture comme « non essentiels », j’en profite donc pour vous convier à une nouvelle sélection des ouvrages qui m’ont plu. (NDLR: la première salve est dans la version papier et viendra enrichir très prochainement cette sélection)

Nourriture émotionnelle, spirituelle et carburant de ma réflexion, sans livre, me voilà diminuée, abêtie et de mauvaise humeur. (Notez que je ne dédaigne pas non plus la gastronomie, nourriture plus roborative, mais ça, c’est pour une autre rubrique !)

Ces livres ne sont pas toujours récents, je les ai choisis simplement parce que je les ai aimés.

Berlinoise - Wilfried N’Sonde

Berlin 1989, la chute du mur, la liesse, l’explosion de la jeunesse, des arts, de l’espoir et de l’amour. Un amour puissant, charnel et érotique écrit avec force et élégance qui rencontre l’Histoire et ses soubresauts. Intimité des âmes, complicité des corps, un grand amour impétueux dans une période tumultueuse qui laisse des traces au cœur et à la conscience.

Le voyage d’Octavio - Miguel Bonnefoy

Il est des livres qu’on pose de crainte de les terminer trop vite. « Le voyage d’Octavio » est de ceux-là. C’est l’histoire d’un homme simple, robuste et silencieux. Il est analphabète et nous le suivons dans l’émerveillement de l’apprentissage et la plénitude du travail de ses mains. Un récit poétique qui se promène entre le fondamental et le fantastique. Un bain de fraîcheur.

La malédiction du bandit moustachu - Irina Teodorescu

Le bandit moustachu se venge en jetant des sorts sur la descendance de celui qui l’a grugé… Pas de lieu précis, pas de décor ou si peu et une foule de personnages que l’auteur ne nous présente pas mais dont les relations coulent de source. Et entrent en scène de vrais salopards, des cassés, des gentils ou des naïfs. Un poil de suspens, le temps qu’on se repère, une belle fantaisie, de la drôlerie, du sarcasme… Un mélange explosif qui traque sans fard les héros jusqu’au fin fond fond de leurs turpitudes et de leurs vertus. Comme des images sortant du révélateur. En somme, un roman original, vivifiant à déguster sans modération.

Communiqué 

A Dole, on sauve « l’essentiel » : grâce à « La vie claire » (avenue Georges Pompidou) et à la pharmacie de la Bedugue (avenue Maréchal Juin), notre librairie La Passerelle prend commande et livre pendant le confinement. On peut le faire aussi en ligne. Merci à eux et qu’Amazon ne touche pas un fifrelin venant de nos poches réfractaires !

L’irrévérencieuse

Comme promis plus haut, voici la suite qui est en fait le début de ce qui ensuite... enfin bref... les Commères en chef me disent : « Tu nous pondrais pas un petit article intemporel pour notre numéro de novembre ? » Et j’ai pensé vous faire part des lectures que j’ai aimées, celles que j’ai relues, celles qui apportent à mon âme le baume indispensable dans ce monde si secoué. (NDLR : et si confiné...)

« L’archipel d’une autre vie » de Andreï Makine :

Cet auteur, d’origine russe, écrit en français et a été élu membre de l’Académie Française en 2016. L’histoire se passe du temps de l’Union Soviétique. Un groupe de cinq hommes est chargé de poursuivre et ramener un évadé des camps dans la région nord-est de la Sibérie, au milieu de la taïga. Le fugitif se révèle magistralement astucieux et ne cesse de leur échapper, les entraînant toujours plus loin. Un genre de polar dans des contrées extrêmes, plein de poésie parce que la nature est sauvage, un récit qui interroge la nature humaine, sa fragilité et sa complexité en explorant les sentiments contradictoires agitant certains des poursuivants comme Pavel le narrateur : Peut-être est-ce un prisonnier victime de l’arbitraire du régime ? Je pourrais être lui... J’ai souhaité tout le long du livre que le fugitif parvienne à s’échapper. L’écriture est belle et fluide. Le dénouement est extraordinaire et les surprises nombreuses.

« La nature exposée » de Erri De Luca :

Un livre élégant à la fois dans la noblesse des sentiments et la modestie du personnage principal. Le héros est un montagnard pas tout jeune au physique agile et résistant et au mental réfléchi et taiseux. Il habite un petit village au pied d’une montagne, passage obligé de fugitifs traqués par la guerre. Et il fait le passeur, à sa manière... Il est aussi sculpteur. Et il est choisi pour restaurer une œuvre unique : un christ en croix. La statue n’est pas abîmée, il faut lui restituer sa nudité originelle en ôtant le pagne... Ce roman est dense et aussi d’une belle simplicité. Il aborde la relation au divin, à l’amour, à l’amitié, à la solidarité et à la compassion. Tout ce qui nous chavire et nous relie au monde.

« Mille femmes blanches » de Jim Fergus :

Conquête de l’Ouest aux États-Unis : avant d’en venir aux armes et à la guerre, les autorités avaient imaginé une conquête par le métissage entre les indiens et les blancs. L’état major US promis donc aux tribus indiennes un contingent de mille femmes blanches... Une première « livraison » eu lieu, composée de reprises de justice, de délinquantes diverses, de pensionnaires d’asiles et de prostituées. Et ce livre raconte, à travers les carnets de route de deux des femmes, l’aventure incroyable de leur adaptation aux tribus indiennes. Nous frémissons avec elles, nous rions, nous nous battons aussi et tout ça dans un style à la fois profond et gouailleur. Il leur en a fallu du courage, de l’inventivité, de la solidarité pour vivre ce chemin si extraordinaire ! Vous mettez le nez dans le bouquin et vous êtes happés, avec en sortant du boulot, juste envie de reprendre la lecture ! Et il y a une suite !

Voilà donc une petite sélection qui, j’espère vous plaira. En ces temps où « couvre-feu et confinement » menacent, c’est toujours bon d’avoir un bouquin sous la main. Si la rubrique vous plaît, nous pourrons recommencer.

Je vous précise que j’achète mes livres chez le libraire local « La Passerelle » et pas chez Amazon... Il y a aussi les médiathèques. Je vous souhaite plaisir et émotions.

L’irrévérencieuse

 

 


Partage :




Reproduction interdite



À propos de l'auteur(e) :

L'irrévérencieuse

Rombière réfractaire et iconoclaste, sage comme un orage et qui puise ses forces dans la fraternité.


Militante

Retrouvez tous les articles de L'irrévérencieuse