FACEBOOK TWITTER YOUTUBE




Mode sombre

Je sors de la projection au cinéma l’Eldorado à Dijon du film de David Dufresne « Un pays qui se tient sage ». Un film quasi essentiel pour revenir à la raison dans le débat public sur les violences policières.

Je savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant devant les portes de l’Eldo’ ce mercredi 14 au soir, et je vous avoue que le début du film a été très difficile, presque à la limite du supportable. Des images si crues, une injustice montrée au grand jour, sans filtre. Mais pourtant, impossible de détourner les yeux, on a l’impression d’y être, on est choqué, comme ceux qui subissent ça à ce moment là.

Puis, une succession de témoignages, de décryptages, entre-coupés d’images de manifs, de JT, etc. Ça peut paraître chiant dit comme ça, mais on voit vraiment pas le temps passer. En gros, c’est un retour aux sources du problème de « Qu’est-ce que l’État ? », Est-il légitime ? Légitime pour être violent ? Qu’est-ce que la police ? Etc, etc. C’est un film qui a vocation à servir de preuve de ce qu’il s’est passé, historiquement parlant, mais pas seulement, David Dufresne (actuellement malade du covid) était en visioconférence avec nous et j’ai pu lui demander quel but avait pour lui ce film ; il le voit comme une façon de nourrir le débat, il cherche à vous faire regarder les images, et pas simplement les voir.

Je ne peux que vous conseiller de le voir, ou plutôt de le regarder, ce film, au cinéma si vous en avez l’occasion, pour prendre un peu de recul sur le bordel ambiant qui nous sert de société.


Partage :




Reproduction interdite



À propos de l'auteur(e) :

Lucien Puget

J'ai toujours été intéressée par la politique et le fonctionnement de notre société. Au cœur des luttes sociales à mes heures perdues, j'aime me faire témoin des bribes de vie de vous autres les humains, et j'en tire mes doctrines de vie et quelques anecdotes amusantes...


Étudiant en informatique

Retrouvez tous les articles de Lucien Puget