FACEBOOK TWITTER YOUTUBE




Mode sombre

La restauration du Pont roman passionne les Dolois. Le 18 octobre dernier, une simple photographie innocemment postée par Martin Gore, un formateur passionné d’architecture médiévale, a provoqué une avalanche de réactions d’ordre esthétique, avant de dégénérer vers des affaires de lits d’hôpital municipaux ou pas. En fait, il semble bien que l’esprit du post n’ait pas bien été saisi par la majorité des internautes.

 

 

Joint par téléphone, l’auteur du post, connu de nos services pour son génie de la communication, mais qui n’a pas tenu à confirmer son identité à notre antenne, a précisé : « J’entendais par restauration la reconstruction complète du pont dans ce style néo-sulpicien que pour ma part j’aime beaucoup en ce qu’il me rappelle le Sacré-Coeur de Montmartre que les bourgeois ont fait construire sur la butte pour vraiment effacer la Commune des mémoires parisiennes. Et donc j’espère que la Municipalité va lancer un appel à souscriptions pour qu’on termine ce pont à péage comme à l’origine. Ce serait un raccourci pour les piétons pressés qui ne veulent plus faire de détour par la Passerelle des Poètes qui couine comme une vierge quand on saute dessus. » Cette initiative originale pourrait également faire l’objet du premier Référendum d’Initiative Citoyenne (le fameux RIC réclamé par les Gilets Jaunes) sur le territoire français et les Dolois, petits et grands, pourraient être appelés aux urnes (« ou autrement », souligne avec humour Martin Gore) pour dire si oui ou non, ils souhaitent financer ce projet patrimonial d’envergure. 

 

 

Ce coupon réponse est à découper et à renvoyer en mairie de Dole avant Noël, à moins que la naissance de Jésus ne soit repoussée à Pâques, Marie ayant expressément refusé d'accoucher avec un masque.


Partage :




Reproduction interdite



À propos de l'auteur(e) :

Christophe Martin

Passionné de sciences humaines mais d'origine bretonne, je mets mes études en anthropologie et mon humour situationniste au service de mon action politique et sociale.


Formateur dans l'industrie et pigiste au Progrès

Retrouvez tous les articles de Christophe Martin