FACEBOOK TWITTER YOUTUBE




Mode sombre

Je rencontre sur le fil de Facebook certaines publications qui se font l’écho de cas (rarissimes et abjects) de personnes qui prient les personnels soignants exposés au coronavirus de se tenir à distance. Ces odieux exemples sont repris par les merdias pour brosser un portrait de notre peuple dégueulasse et délateur. Ainsi nous sommes décrits comme un peuple vil, égocentrique dont l’ADN serait caractérisé par la dénonciation et la haine du voisin. Et de nous resservir les jours sombres et 1940...

Ici, il est bon de rappeler que la résistance fut victorieuse et qu’elle fut essentiellement l’œuvre du petit peuple, les gros bonnets et les puissants industriels se vautrant dans la collaboration pour raison de gros sous. 

Ces imbéciles tiennent le même langage que ces merdias aux ordres qui savent sortir les rares informations à charge qui salissent le peuple que nous sommes, l’accablant d’une mentalité d’individualistes serviles de la même manière qu’ils traitèrent les gilets jaunes de fumeurs de clopes qui roulent au diesel, voire de terroristes.

Vous qui relayez et méprisez les vilains que nous sommes, vous êtes le jouet de ces salopards qui dénigrent les français afin de mieux les accuser des misères qui lui tombent dessus.

Je vous invite à collectionner plutôt tous les gestes de solidarité, de dévouement et d’entraide qui fleurissent partout. Il y a de quoi faire entre ceux et celles qui bossent à l’hôpital, aux caisses des supermarchés, sur la route, dans les casernes de pompiers, derrière les bennes à ordures, qui font les courses pour leurs vieux voisins, qui continuent de marauder pour les SDF, qui mettent en ligne des activités pour qu’on vive mieux le confinement, qui cousent des masques et des blouses.

Vous êtes tristement désolant avec votre vision d’une France servile de collabos comme si c’était dans notre ADN. Et bien-sûr, vous êtes dans le camp des héros. Si nous leur faisons peur, c’est que, justement, nous ne sommes pas ce peuple indigne. Soyons fiers d’être ce que nous sommes et continuons de porter notre histoire de 1789, de la Commune et des révolutions à venir.

 

L’irrévérencieuse


Partage :




Reproduction interdite



À propos de l'auteur(e) :

La Rédac'

Donner la parole à ceux qui ne l'ont pas, voilà une noble cause ! Les articles de la Rédac' donnent le plus souvent la parole à des gens que l'on croise, des amis, des personnalités locales, des gens qui n'ont pas l'habitude d'écrire, mais que l'on veut entendre...


Média associatif

Retrouvez tous les articles de La Rédac'