FACEBOOK TWITTER YOUTUBE




Mode sombre

Le foisonnement des initiatives pour donner corps à nos révoltes se multiplie, souvent inspirées par le CNR (Conseil National de la Résistance) qui fut à l’origine d’un véritable progrès pour le peuple de France. Notre peuple redevient un peuple « politique », dans le sens où il montre tout son intérêt pour l’organisation de la vie collective, parce que celle qu’on nous impose l’appauvrit, le maltraite et le tyrannise. Nous sommes dans une période de recherche, de débats visant à trouver une unité, un débouché concret d’émancipation à nos manifestations et nos révoltes en tout genre.

Pourquoi le Gouv nous intéresse-t-il beaucoup plus que les autres (Front populaire de Onfray, CNR2 de Mordillat par exemple) ?

Parce qu’au lieu d’agiter des principes généraux et abstraits comme « bien commun », « justice », « démocratie » ou « souveraineté », cette initiative part des besoins populaires, emplois, santé, formation, sécurité, etc. pour tracer le chemin qui mène vers ces grands mots. Les Français ont besoin d’initiatives tangibles à mettre en oeuvre dès maintenant, pas de grandes déclarations d’intentions sans lendemain.

Ainsi le contrôle de la circulation des marchandises et des capitaux, mais aussi celui de l’entrée de celles et ceux qui veulent s’établir sur le territoire, au sein de la nation, imposent le non respect des traités de l’UE et l’instauration de mesures protectionnistes.

Penser la réindustrialisation de la France (détruite par les gouvernements et les capitalistes) passe par la relocalisation et la création des nouvelles industries : elles nous assureront une autonomie qui nous libèrera des fournisseurs extérieurs et nous permettra d’imposer des exigences écologiques au service de tous. Voilà une illustration concrète de la souveraineté populaire.

Il en va de même pour le travail : nous ne manquons pas de travail mais « d’emplois »  : pendant que certains s’épuisent à leur poste, d’autres sont chômeurs. Si l’on pense à l’hôpital, à la culture, à l’éducation... que de sources d’embauche !

Toute cette réflexion est très pragmatique, très concrète. Avec le Gouv, les perspectives s’éclaircissent et se matérialisent. Ajoutez-y le système de référendums populaires assimilable au RIC, ainsi qu’une assemblée constituante, et la question de la démocratie est posée sans détour. 

Cerise sur le gâteau : pas de sauveur suprême et pas de course à la présidentielle mais un boycott pur et simple ! Ou le vote blanc ou nul pour ceux qui y tiennent.

Nous allons suivre avec beaucoup d’intérêt la suite des propositions du Gouv. Nous vous invitons à visionner la vidéo en lien pour poursuivre le débat. Préparons-nous à assumer notre monde d’après qui ne peut qu’advenir, celui-ci du capitalisme étant arrivé au bout de sa logique destructrice.

Nous sommes le peuple et nous sommes la force du nombre.

 

L’irrévérencieuse et Christophe Martin

 

https://legouv.fr/

 

Jacques Nikonoff présente le Gouv


Partage :




Reproduction interdite



À propos de l'auteur(e) :

L'irrévérencieuse

Rombière réfractaire et iconoclaste, passionnée d’éduc’pop et curieuse de la marche du monde, je sais que nous pouvons le changer.


Militante

Retrouvez tous les articles de L'irrévérencieuse